APPEL A PROPOSITIONS DE PROJETS: 16 JOURS D’ACTIVISME CONTRE LES VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE 2018

Depuis sa création en 1991, les activistes des droits des femmes, des individus, des groupes et des organisations de défense des droits des femmes dans le monde se sont servis de la Campagne des 16 Jours d’activisme comme stratégie de mobilisation pour éliminer toutes formes de violences faites aux femmes. La lutte contre les violences faites aux femmes a toujours été au centre des activités de l’AWDF depuis plusieurs années. Dans le cadre de son appui pour éliminer les violences faites aux femmes, l’AWDF va donc octroyer des subventions aux organisations de défense des droits des femmes en Afrique afin de leur permettre d’organiser et coordonner des activités pour cette campagne.

L’AWDF lance donc un appel à projets pour la mise en œuvre d’activités en vue de la commémoration de la campagne mondiale des “16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre” de cette année. Dans cette optique d’appuyer la campagne mondiale de 2018, l’AWDF va financer les petites organisations de défense des droits des femmes en Afrique pour se rallier à cette campagne et prendre part aux activités qui viseront à mettre fin à toutes formes de violence faites aux femmes et aux filles dans leurs communautés. Cette année nous ciblons particulièrement les projets dont les objectifs visent à éliminer les violences faites aux femmes et filles en milieu universitaire et dans les institutions de l’enseignement supérieur.

Les violences faites aux femmes et aux filles en milieux scolaires, demeurent une grande préoccupation. Ce sont des violations qui ont des conséquences néfastes sur le bien-être et l’avenir des femmes et filles. Bon nombre de filles et de jeunes femmes sont victimes de violences basées sur le genre dans leur milieu scolaire. Ces violations se produisent sous plusieurs formes notamment viol, violence physique, harcèlement sexuelle, rapport sexuel forcés en échange pour des notes et violence émotionnelle. Ce sont des violations de leurs droits fondamentaux et une sorte de discrimination basée sur le genre qui a de lourdes conséquences sur les plans physiques, psychologiques et scolaires.

Si nous n’éliminons pas toutes les formes de violences basées sur le genre dans et autour de nos universités et autres institutions d’enseignement supérieur en Afrique, nous ne réaliserons en aucun cas les objectifs ambitieux fixés par la communauté mondiale à travers les Objectifs de Développement Durables (ODD) à savoir assurer un milieu d’apprentissage favorable, mettre fin à toute formes de violences faites aux filles et aux jeunes femmes dans tous les contextes et réaliser l’égalité des sexes

Afin d’éliminer les violences basées sur le genre, de réaliser les ODD et dans le cadre de ses activités de commémoration de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre, l’AWDF cherche à appuyer des organisations de défense des droits des femmes qui utilisent des approches, des méthodologies, des outils et des ressources innovantes qui produisent des résultats positifs en matière de prévention et de réponses aux violences faites aux femmes dans les institutions de l’enseignement supérieur.

L’AWDF va prioriser les initiatives dirigées par les étudiantes elles-mêmes et/ou des organisations de défense des droits des femmes qui travaillent en étroite collaboration avec des groupes et mouvements estudiantins des établissements d’enseignement supérieur.

L’AWDF est passionnée par l’innovation et vous encourage donc à envoyer vos idées ingénieuses qui visent à

  • Promouvoir l’élaboration et la mise en œuvre de politiques et de plans d’action universitaires sur la lutte contre les formes de violences dans les universités afin de bâtir un lieu d’apprentissage favorable et sans discrimination.
  • Mettre fin à la discrimination et au harcèlement sexuels dans les milieux scolaires.
  • Renforcer la sécurité dans les milieux scolaires et hors des campus
  • Promouvoir la culture de la non-violence dans les règlements de conflits et à aborder les questions de changement des normes nuisibles relatives au genre, des inégalités et dynamiques de pouvoir en milieu universitaire
  • Créer un système sensible au genre qui permettra de dénoncer les cas de violence, faire du counseling et donner un soutien adéquat aux victimes des violences faites aux femmes et aux filles.
  • Responsabiliser les étudiantes pour leur permettre d’éviter de toute forme de violation et de demander de l’aide en cas de violation.
  • Faire des recherches sur les facteurs, les risques et les contextes culturels des violences faites aux femmes et filles sur les campus.
  • Créer non seulement un mouvement estudiantin, communautaire et de parties prenantes pour éliminer les violences faites aux femmes et aux filles mais aussi promouvoir un espace d’apprentissage favorable et sans violence pour les femmes et les membres du personnel qui sont des femmes.
  • Entreprendre des interventions axées sur l’implication d’autres parties prenantes importantes (à savoir professeurs, autres membres du personnel et dirigeants des mouvements d’étudiants) dans les actions de changement de normes, d’attitudes et de comportements discriminatoires en matière de genre.
  • Développer des initiatives qui vont impliquer les intervenants principaux (professeurs, leaders du mouvement des enseignants et des étudiants) en vue du changement des normes sexo spécifiques, attitudes et comportements discriminatoires.
  • Développer des projets destinés à emmener les institutions universitaires à rendre compte de leurs actions de prévention contre les violences faites aux femmes et filles.
  • Mobiliser le soutien des communautés et des parties prenantes pour la prévention des violences faites aux femmes et filles dans le contexte scolaire.

Cet appel est lancé du 29 juin au 20 juillet 2018. Les organisations postulantes doivent envoyer des projets innovateurs avec des stratégies efficaces en vue d’aborder la question des violences faites aux femmes et filles dans les établissements de l’enseignement supérieur.

Critère d’Eligibilité

L’organisation postulante doit

  • avoir au moins 3 ans d’existence ;
  • être dûment enregistrée au moins auprès de la préfecture de son pays ;
  • être dirigée par une femme ;
  • avoir des structures adéquates de gestions de projet ;
  • avoir un système de gestion financière ;
  • pouvoir produire un rapport sur les résultats du projet ;
  • être hautement recommandée par un bailleur de fonds, une organisation bénéficiaire de l’AWDF ou la préfecture du pays où elle intervient ;
  • remplir le formulaire de demande ;
  • avoir un maximum de 100000 dollars comme budget annuel.

Montant de la Subvention

Le montant de la subvention s’élève à 2000$. Les projets retenus doivent présenter un budget maximum de 2000$. La subvention s’étend sur une période de 4 mois à compter de la date d’attribution.

Comment postuler ?

Nous demandons aux organisations intéressées d’envoyer leurs projets au secrétariat de l’AWDF par email à [email protected]; [email protected].

Vous devez suivre le canevas de demande qui comprend également le formulaire d’évaluation de la gestion financière de l’organisation et le cadre de mesure des résultats du projet.

NB : Veuillez noter qu’il s’agit d’un processus très sélectif et nous ne contacterons que les organisations dont les projets seront retenus.

MODALITE DE DEMANDE – 16 JOURS D’ACTIVISME

GUIDE D’ELABORATION DE BUDGET – 2018

EVALUATION DE GESTION FINANCIERE – 2018

CADRE DE MESURE DE SUCCES

 

 

 

AWDF ON TWITTER @awdf01